Présentation UTL Quimper
 
Conférences et exposés
 
Voyages d'études
 
Autres activités
 


Conférenciers
LE PORS ANICET

LE PORS ANICET
Présentation

 

Anicet Le Pors, né le 28 avril 1931 dans le 13e arrondissement de Paris, est unhomme politique français.

Ingénieur et économiste de formation, Anicet Le Pors est docteur d'État ensciences économiques et diplômé du Centre d’étude des programmes économiques1.
Il fut l'un des quatre ministres communistes du gouvernement de Pierre Mauroyde 1981 à 1984. Détenteur du portefeuille de la Fonction publique et des Réformes administratives, il initie une réforme comprenant un nouveau statut des fonctionnaires, tendant à unifier les trois fonctions publiques (d'État, territoriale et hospitalière) et privilégiant l'accès au service de l'État par la voie du concours.

 

 

Sa vie professionnelle débute en 1953 : ingénieur à la Météorologie nationale àMarrakech, puis à Casablanca, de 1957 à 1965, l’essentiel de sa carrière se déroule au service central de la Météorologie, quai Branly à Paris.
En 1953, il adhère à la CFTC, puis en 1955 prend sa carte à la CGT.
En 1960, ll représente l’Organisation météorologique mondiale (OMM) à Léopoldville (ex-Congo belge) . De 1965 à 1977, il est chargé de mission à la direction de la prévision du ministère de l’Économie et des Finances, chef du bureau de l’Industrie et en 1975 et 1976, chef de la mission interministérielle Immigration et développement économique et social (La Documentation française).
En 1976 et 1977, il est chargé de cours à l’Université de Paris XIII, puis de 1978 à 1980, chargé de cours à l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC).

En 1985, il est nommé Conseiller d’État, membre de la section du contentieux et de la section des travaux publics. Il le reste jusqu’en 2000.
De 1953 à 1954, il est membre de la Jeune République avant d’adhérer en 1958 au Parti communiste français (PCF) au lendemain duréférendum du 28 septembre 1958. Pendant son séjour au Maroc, il milite au sein du mouvement Conscience française favorable à l'indépendance.
Elu au comité central du PCF en 1979, il en démissionne en 1993 et quitte le PCF en 1994.
Il participe en 1990 au mouvement « Refondation » tendant à la transformation du Parti communiste français.
Il se présente aux élections européennes de 1994 sur la liste « L'autre politique ». Cette liste conduite par Jean-Pierre Chevènement,Gisèle Halimi et Anicet Le Pors se revendique de l'opposition de gauche au traité de Maastricht. Elle obtient 2,54 % (494 986 voix).

En 1977, il est élu sénateur des Hauts-de-Seine (Groupe Communiste). Membre de la commission des finances, du contrôle budgétaire et des comptes économiques de la Nation, il prend part activement au travail de la commission d'enquête sur le naufrage de l’Amoco Cadiz en19782.
Le 23 juin 1981, il est nommé ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives, délégué auprès du Premier ministre. Il quitte le gouvernement le 17 juillet 1984.
En 1985, il est élu Conseiller général des Hauts-de-Seine, élu dans le canton de Nanterre-Sud-Est. Réélu en 1992, il ne se représente pas en 1998.
Depuis 2000, il est président de section à la Cour nationale du droit d'asile 
Depuis plusieurs années, Anicet Le Pors mène des réflexions sur les questions du service public,des collectivités locales ,institutionnelles, la laicité et sur le droit d’asile.



Conférences
 
Siège : Maison des Associations, 53 Impasse de l’ODET, 29000 QUIMPER