Présentation UTL Quimper
 
Conférences et exposés
 
Voyages d'études
 
Autres activités
 


Conférences et exposés
Un château en BRETAGNE
Conférencier : BOUDIC Bernard
Le 29-09-2016 à 14:30:00 - Lieu : Cineville
Informations complémentaires :

Un Château en Bretagne" (éditions Coop Breizh, mai 2015) raconte l'histoire de la terre de Plaçamen, à Moëlan-sur-mer, depuis la Révolution. Ce domaine d'un peu moins de deux cents hectares fut dès le XIe siècle propriété de l'abbaye de Landévennec et il est parvenu, sans être démembré, jusqu'aux années 1960. Il est aujourd'hui propriété du Conservatoire du littoral, des héritiers de la famille de Beaumont, dont le comte belge Alexis de Limburg Stirum, et d'un exploitant agricole.
Confisqué à la Révolution, il fut revendu aux enchères à un certain Hippolyte de Mauduit de Quimperlé et resta propriété de sa famille jusqu'en 1868. Trois des propriétaires successifs (Casimir de Mauduit, Prosper de Mougon et René de Beaumont) furent maires de Moëlan pratiquement sans discontinuer de 1815 à 1906. René de Beaumont fut révoqué trois fois à cause, notamment, de ses combats incessants en faveur de l'école catholique et contre l'administration préfectorale.
Grâce à de nombreux documents d'archives publiques et privées totalement inexploités jusqu'ici, l'ouvrage replace leur action, notamment municipale, dans le contexte plus large de l'Histoire de l'Ouest et de l'Histoire de France.
L'histoire du domaine et des propriétaires de Plaçamen est en effet symbolique des soubresauts qui ont accompagné le passage de l’Ancien régime à la République : combats politiques, légitimistes contre orléanistes, royalistes contre républicains ; combats pour l’Eglise, consubstantielle à la noblesse, instrument d’une conception de l’ordre plus oppressive que libératrice ; combats pour l’école, contre le conservatisme des paysans d’abord puis comme vitrine d’une laïcité combattante ; combats pour l’armée, et la cavalerie plus que l’infanterie, considérée encore comme l’expression naturelle de la noblesse ; combats par l’exemple pour les progrès de l’agriculture ; combats aussi pour la préservation d’un mode de vie où la propriété foncière servait de viatique, ignorant toute forme de travail, exercé seulement à titre tout à fait accessoire.
Pour l'anecdote, René de Beaumont et son fils Hubert furent également gérants du domaine viticole de Château Latour de 1920 à 1960, aujourd'hui propriété de Monsieur François Pinault. Hubert épousa pour sa part Hélène Chandon de Briailles, fille du comte Moët et Chandon, et Guy, son fils, se maria avec l'héritère de deux présidents de la Compagnie Saint-Gobain et de la Compagnie Générale des Eaux. 
Un chapitre est consacré à la chasse à courre que pratiqua le comte René de Beaumont entre 1897 et 1914 depuis sa demeure d'Hennebont (sa belle-mère, Anna de Perrien de Crénan, était l'héritière du châeau de Kerlivio à Brandérion et du château de Lannouan à Landévant) et sa maison de chasse de Kerlagadec à Pluvigner.
L'ouvrage fait aussi une large place aux relations des propriétaires et de "leurs" paysans parmi lesquels mes parents qui servirent au château de 1945 à 1978.
L'exposé sera accompagné de la projection de cartes et de photographies anciennes et contemporaines.
 
Siège : Maison des Associations, 53 Impasse de l’ODET, 29000 QUIMPER